Recyclez vos déchets – partenariat Le Petit Marseillais et Terra Cycle

faites buller vos points

Après Tassimo, Pom’Potes ou encore Bic, c’est au tour de Le Petit Marseillais de collaborer avec Terra Cycle France.

Terra Cycle a été fondé durant l’automne 2001 par Tom Szaky et Jon Beyer, deux jeunes étudiants. Aujourd’hui en France, cette entreprise de collectes de déchets dans le but caritatif et environnemental de par le recyclage et l’Upcycling – créations à partir de matériaux recyclés, restauration de déchets – nous aide à franchir une étape dans une démarche environnementale.

Soucieux de la question environnementale et à l’affût des petits gestes qui contribuent à mieux respecter la nature, ils nous offrent la possibilité de faire un geste pour notre Planète, pour cela récupérez et collectez les éco-recharges et berlingots de savon, shampoing et gel douche Le Petit Marseillais et toutes autres marques afin de permettre leur recyclage.

Il est aussi vital que deux grandes marques s’allient pour une belle cause, sur le plan social également, c’est ainsi grâce à nos envois que les fonds collectés sont distribués à des associations.

Pour chaque recharge vide reçue, dans un colis contenant au moins 0,5 kilos de recharges vides, votre équipe recevra 2 points TerraCycle que vous pourrez convertir en euros (2 points = 2 centimes d’euros) au profit d’une association de votre choix.

En effet, un réseau de collecte, les « Brigades des Eco-recharges » se mettent en place depuis septembre. Le groupe « green girls », dont je suis la « fondatrice » a vu le jour et chacune de nous, acceptant de jouer le jeu, rassemble ses éco-recharges et ses berlingots. Il suffit de me les envoyer pour la mi-décembre au plus tard. Moi-même, je les posterais à Terra Cycle.

Si vous ne savez pas à qui adresser votre don, Le Petit Marseillais vous propose de l’affecter au Conservatoire du littoral, établissement en charge de la protection du littoral en France par l’acquisition foncière. Le Conservatoire du littoral mène une politique de protection des rivages en achetant environ 2500 hectares de côtes chaque année. Avec 10 euros, le Conservatoire du littoral s’engage à acheter 10 m² de rivages et à les restaurer pour les ouvrir au public.

Exceptionnellement, dans le but de nous remercier de notre investigation, d’avoir mis la main à la patte et de faire connaître leur partenariat. Terra Cycle et Le Petit Marseillais lancent un concours. C’est en ce sens aussi que Green Girls participent à « Faites buller vos points ». En effet, lors du premier envoi d’au moins 0.500 kg de « déchets », nous collectons 200 points bonus.

faites Le Petit Marseillais

Pour participer au concours, vous devez donc être membre de la Brigade des Recharges de Savon, Shampooing et Gel Douche. Il faut simplement s’inscrire à moins que vous ne désiriez apporter vos dons à un groupe existant….

Les 5 équipes de collecte ayant envoyé le plus grand nombre de recharges durant la période du concours, soit du 23 septembre au 20 décembre 2013, gagneront un lot chacun contenant 15 produits Le Petit Marseillais

  • 5 Recharges de Savon Liquide
  • 5 Recharges de Shampooing
  • 5 Recharges de Gel douche

Les prix seront envoyés aux 5 gagnants dans le courant du mois de janvier 2014.

Sachez qu’aux Etats-Unis, si vous autres amis américains me lisez, vous pouvez recevoir un prix, un gain, en collectant les déchets de la marque Garnier et ce, mensuellement. Je vous laisse en prendre connaissance par vous même – je ne suis pas très bonne en anglais -.

http://www.terracycle.com/en-US/pages/garnier-giveaway.html

Faites buller vos points et bonne collecte à tous !

Publicités

Mangeons Mosellan – « Alimen-Terre » – alimentaire éco-gourmandise responsable

achat local

Faites un geste pour la Planète !

Favoriser l’achat de proximité, qui est assez diversifié pour maintenir notre équilibre, réduit l’émission de CO2. Afin d’encourager l’achat local et de promettre des emplois près de chez nous, valorisons notre agriculture départementale, consommons chez nos « voisins », ces agriculteurs qui travaillent nos terres.

Une grande ressource de richesse mentale et financière.

Quand savoir quels ingrédients cuisiner apporte plus d’inquiétude que de plaisir. Entre crise économique et questions de santé, dans l’ère du temps où la transparence des étiquettes en tant que promotion des produits naturels se fait connaître mais n’est pas encore bien maitrisée, nous ne savons plus où donner de la tête !

Sans tomber dans le locavorisme….

Le made in France étant reconnu par une majeur partie des français, chaque pas que nous faisons dans le cadre d’un engagement écologique assure le maintien de la Planète – donc le respect de nous-même et de nos progénitures – aussi, favorise l’émancipation d’une communauté enrichie et soudée, active et avertie pour une ville qui se veut activement « verte ».

achat local mangeons mosellan

« Mangeons Mosellan » marque fondée en 2012, en Lorraine, par le Conseil Général de la Moselle en partenariat avec la Chambre d’Agriculture de la Moselle (association nationale qui regroupe 27 aires urbaines) ont sélectionné pour nous, non pas simplement des aliments à utiliser dans nos cuisines,  mais des lieux de rencontre où producteurs, éleveurs et viticulteurs servent leurs récoltes.

La liste de ces lieux mosellans ci-dessous via le lien les regroupe, s’enrichit davantage au fil du temps, est certifiée dans le cadre du réseau « Terres en Villes » et, nous promet un choix d’aliments variés, mieux adaptés et respectueux de l’environnement.

http://www.cg57.fr/SiteCollectionDocuments/VivrelaMoselle/Economie-Agriculture/Agriculture/MangeonsMosellan_producteurs_agrees.pdf

De même, d’autres organismes et associations, institutions ont vu le jour et se sont donnés pour enjeux non seulement l’équilibre alimentaire mais ont aussi fondé leurs projets dans un souci environnemental.

De toute part en France ainsi chaque région dispose de « bonnes adresses ». Chacune renferme des trésors, produits locaux, saveurs de région et artisans aux doigts de fée. Je vous en citerais par moment dans ce blog mais pour l’heure, je vous laisse activement dans un effort de volonté, recherchez, pour votre département, quelles ressources il renferme et ce que vous pouvez exploiter à bon escient.

Fervante Lorraine je parle un tantinet plus ici de ma région, notre patrimoine.

La marque « Mangeons mosellan » garantit en conséquence aux consommateurs la transparence de l’information sur les produits référencés ainsi que l’origine locale des matières premières et du savoir-faire proposé.

« L’alimen-Terre » – euh – l’alimentaire n’est pas qu’une question de goût. Choisir les produits de saison permet de protéger la qualité des produits et de leurs saveurs, c’est élémentaire – « élém’en’Terre » -. N’est-ce pas ?!

Vous êtes privés de potager ? Si vous aimez les balades en plein air.

achat local cueillette de peltre

L’un de ces producteurs lorrains, Vincent Tillement, également membre du groupement des fermes « Chapeau de Paille », a lancé un concept « hors du commun » depuis quelques années.

Il met à notre disposition son jardin d’avril à novembre, même les dimanches et jours fériés, afin de cueillir et récolter fleurs, fruits et légumes de saison. Une brouette, un sécateur, un panier nous sont prêtés. Des visites scolaires par groupe donc sont à organiser. Ainsi 5 pommes soit 1 kg, la démonstration du pressoir à pommes et la dégustation du jus ainsi qu’un carnet de coloriage sont fournis pour 2 € par personne sans compter vos achats que ce soit pour la classe ou pour les accompagnants.

Un magasin en caisse propose jus de pomme maison – trop trop bon, le vrai du vrai -, le pétillant de pomme, le cidre et du jus de tomates, de l’huile de Colza, des fromages – nouveau le fromage de chèvre, j’en raffole -, du pain, de la charcuterie de porc et de canard ainsi que des yaourts et du miel fait maison…. Un partenariat avec un agriculteur voisin, 30 parfums de glace fabriqués par lui-même sont aussi en vente. Les prix sont dégressifs selon la quantité au kilo emportée.

Seul bémol pour moi qui me promène toujours avec mon yorkshire, surtout là-bas à Peltre, aucun animal n’est autorisé sur le terrain. Cela devrait en ravir plus d’un ! Voici le lien vers ce lieu privilégié

http://www.cueillettedepeltre.fr/produit.php

« Mangeons Mosellan » ou comment préserver le patrimoine culinaire lorrain ? – à défaut donc de parler du patrimoine culinaire européen -.

achat local potiron

Un conso-guide « produits maraîchers et cueillette » par WWF – association de défense et protection de la nature – est mis à notre disposition en ligne en .pdf afin de nous guider et de savoir quels fruits et légumes de saison consommer.

http://goutons-un-monde-meilleur.fr/wp-content/uploads/2012/11/Conso-guide-produits-maraichers-cueillette.pdf

Acceptons donc de changer quelques habitudes alimentaires et privilégions l’achat éco-responsable tout en prenant plaisir à manger, découvrir à nouveau chaque produit et savourons chacune de nos bouchées.

Pour votre liste mensuelle, vous pouvez imprimer un calendrier perpétuel libre de droit. Merci à l’illustratrice du blog j-illustre-a-blog.com

calendrier des saisons j-illustre-a-blog

Autant que possible choisissez des aliments bio – les tarifs ne sont pas adaptés à tout le monde – meilleur pour la santé et riches en saveur, de qualité. Ils nous garantissent le meilleur pour notre organisme et comblent nos besoins énergétiques.

Si vous souhaitez tout de même consommer des aliments de toute part de France voire de l’étranger, choisissez ceux du « commerce équitable ».

Eaux florales bio et aromathérapie, par Jean-Charles Sommerard et Michèle Gay

jcs banniere

Jean-Charles Sommerard a été « biberonné » aux huiles essentielles dès son plus jeune âge par son père Michel Sommerard, un des pionniers de l’agriculture bio. Fils du fondateur de Florame, il créé Sevessence peut-on lire sur le site www.sevessence.com

Partons à la rencontre des huiles essentielles et des eaux florales avec cet homme généreux, un « nez » que tout le monde, les plus grands s’arrachent.

  • Le temps de buller, un massage envoutant
  • La dernière touche pour se sentir belle, un parfum rien que pour soi
  • L’instant rebelle, l’ingrédient clé, une recette à déguster comme jamais

Jean-Charles Sommerard, parfumeur de bien-être, est le créateur du premier bar à eaux florales « Artisan nature » à Paris. Il fait appel aux 5 sens et de par sa sensibilité, il nous transmet son monde dont nous n’avons plus envie de nous déloger.

Pour continuer notre virée olfactives et gustatives, des journées ou des semaines de formation sont proposées que ce soit pour le grand public passionné et curieux ou pour les entreprises culinaires et de la cosmétique bio.

Longtemps réservé en cosmétique bio et en parfumerie, les huiles essentielles arrivent dans nos cuisines !

Unique en France, Jean-Charles Sommerard innove et compose pour nous des recettes savoureuses à base d’eaux florales. Des secrets même pour les plus grands chefs de cuisine ! 33 huiles essentielles à retrouver en spray ou en flacon, senteur « clou de girofle », « citron zeste », « suprême orange », « bois de rose ».

jcs michele gay-horz

« Le parfum est l’absolu du goût » confie Michèle Gay, parfumeuse culinaire.

  • Depuis 20 ans, elle s’attarde à composer des extraits qui développent nos sens
  • Depuis 2006, soit près de 7 ans, elle en propose aux plus grands chefs pour des sensations hors normes – une virée au restaurant à programmer ? –
  • 2013, elle confectionne rien que pour nous un site marchand ! L’essence même de l’essentiel.

On va bientôt pouvoir se régaler autrement ! Tous deux auteurs de livres, de façon ludique et différente, cuisinons.

« Une évidence, en cuisine aussi, en cuisine surtout…. Osez ! » nous conseille-t-elle.

Il est toujours temps de s’y prendre en avance, une bûche pour Noël par Michèle Gay. A vous d’ajouter la senteur qui vous plait au palais.

http://www.imperialdesserts.com/recettes/theme/recettes-buches-de-noel/

Des distributeurs automatiques de fruits et légumes en France

distributeur de fruits et légumes à guingamp

Nous, consommateurs, avons de moins en moins de temps, nous voulons en gagner, pour certains, il est même impossible de se rendre au marché, pourtant nos besoins alimentaires sont bels et bien concrets ! Les agriculteurs manquent aussi cruellement de temps, la manœuvre ne cesse et la vente peut devenir contraignante.

« Un technicien de la chambre de l’agriculture a eu l’idée du distributeur pour alléger le travail », raconte Charlotte Bouillon, de la ferme familiale « Les jardins d’Ugny » – Laon – qui détient le label « Bienvenue à la ferme », dans laquelle un distributeur a été inauguré il y a 2 ans.

distributeur de fruits et légumes à ugny

Depuis le 28 février 2007, on nous préconise de manger varié « 5 fruits & légumes par jour » pour satisfaire nos besoins. Les distributeurs de boissons gazeuses, de barres chocolatées sont vus d’un mauvais œil et traqués. C’est pourquoi l’industriel Filbing Didier a songé à la nécessité d’innover.

Ces machines ont depuis évolué. On nous propose des distributeurs de fruits & légumes. Ouverts de jour comme de nuit, 7 jours / 7. L’espèce est en plus acceptée ! Ils nous facilitent la vie.

« Nous voulions nous rapprocher des nouveaux modes de vie des consommateurs. Le distributeur, c’est génial, il peut venir à toute heure », expliquent Magali & Denis Dorques, les deux maraîchers propriétaires du premier distributeur automatique de fruits et légumes certifié bio de Villeveyrac – en Hérault –, au Midi Libre.

distributeur de fruits et légumes bio Midi

Les fruits et légumes de Jimmy & Gwendoline Jourdain, maraîchers à Guingamp – Côtes d’Armor – sont cultivés sans traitement ni engrais chimique. Ils sont, en outre, spécialisés en variétés anciennes et nous proposent 180 variétés de tomates. – cf. première photo de cet article –.

Je suis toute ouïe depuis la mise en place du premier en Moselle !

Géraldine Richard, maraîchère d’un domaine de 58 hectares à Saulny – en Moselle – a trouvé l’idée judicieuse pour écouler ses stocks. La vente directe n’était pas suffisante, elle reste ouverte au public les mercredis et vendredis. Elle a choisi un distributeur composé de 35 casiers réfrigérés nous garantissant une fraîcheur naturelle.

distributeur de fruits et légumes

Elle l’exploite depuis le 1er juin 2013, nous pouvons dès lors trouver de belles fraises, du jus de pommes – au prix indicatif de 4.40€ les 2 litres –, à titre d’exemples.

Retrouvez la liste de ces maraîchers – s’étant équipés par Fibling Distribution –, non exhaustive donc, en suivant ce lien direct

http://filbing-distribution.com/index.html

Plusieurs distributeurs sont déjà en service notamment sur la route de Brie à Périgny-sur-Yerres dans le Val-de-Marne, à Gattières près de Nice, à Pierreville en Normandie, à Saulny près de Metz, à Castéra-Verduzan dans le Gers, à Guingamp dans les Côtes d’Armor. A Saint-Nom-la-Bretèche depuis 2010, Côme Morize, agriculteur a mis en place le même projet dans les Yvelines cette fois-ci. D’autres voient le jour à Bacqueville-en-Caux en Haute-Normandie, à Castéra-Verduzan dans le Gers, à Montmeyran dans la Drôme.

Avez-vous trouver le vôtre ?

Koursavelo késako ?

koursavelo

Intermarché et Bricomarché lancent un nouveau concept pour faire ses courses. Retrouvons bientôt dans notre magasin le chariot Koursavélo ! Mais késako ?

 
40 points de vente Intermarché & Bricomarché répartis dans toute la France participent à cette expérience qui va nous rendre de grands services – à défaut d’avoir de bons mollets pour pédaler –. Ce projet lancé pour une durée de 6 mois depuis début juillet 2013 va en émerveiller plus d’un.

Plus de 2/3 des français font leur course à pieds – ok ! Cela m’a aussi laissée perplexe étant donné les crétins qui vont acheter rien que leur baguette en voiture se stationnant, qui plus est, sur le trottoir ! – et, près de 82.3 % des français sont – déjà – cyclistes.

Déjà ?! Bien oui, avouez que cette idée est réjoiussante – non pas de marcher des kilomètres en chantant « un km à pieds, çà use, çà use…. Lalalalaaaa>> – mais de pouvoir faire ses p’tites emplettes avec son chariot de course en magasin, de sortir tranquillement de caisse celui-ci déjà rempli
– çà c’est fait ! –.

Ce chariot n’est pas tout-à-fait ordinaire c’est le << Koursavélo >>, il a été conçu pour pouvoir être arrimé en toute sécurité au cadre d’un vélo, sous la potence de selle – il faut avoir son propre vélo, of course ! –. Il nous permet de transporter jusqu’à 30 kg de courses – allez pédale maintenant ! –. Il est à deux roues, à timon repliable, sur lequel sont accrochées deux sacoches de tissu renforcé imperméable. L’une pour les produits secs, l’autre, équipée de parois isothermes pour le frais et les surgelés.

Il nous rend de fidèles services. Un petit aperçu 😉


Qu’en est-il ?
Il est mis à disposition GRATUITEMENT – non sans condition non plus hein ! Sont pas fous les Mousquetaires – après être passé à l’accueil, avoir signé un contrat de prêt pour 24h à 48h selon nos besoins – ils sont à notre écoute en tout cas – et, avoir donné un chèque de caution de 100 euros – vous avez vu ? J’ai gardé le meilleur pour la fin –.

En phase de test, il ne faut pas oublier de donner son avis après l’avoir essayé, directement sur leur site, afin de préciser les bons et mauvais côtés afin que la marque évolue. Il aura fallu un an de travail à Stéphanie Coutin, Laurent Pelsy, Olivier Gosset et Jean Surmulet, les quatre concepteurs du projet, accompagnés dans leur démarche par les experts de l’agence Sismo Design, pour optimiser sa mise au point à partir de l’idée originale lancée lors de l’édition 2011 du Forum international de l’innovation Mousquetaires.

Ce forum est un programme ambitieux de soutien interne et d’encouragement pour l’émergence d’idées nouvelles. Ouvert depuis 2010 à l’ensemble des collaborateurs et des chefs d’entreprise Mousquetaires qui
veulent innover et soutenir toutes les idées qui permettent d’améliorer le service rendu aux consommateurs et à leurs employés.

Un grand merci à eux car il me parait non négligeable de pouvoir accrocher son chariot de façon stable – qui plus est en normes – à l’arrière de son propre vélo.

Je referme la parenthèse du pourquoi et du comment.
Retrouvez ce service de location dans ces 40 enseignes via ce lien
http://koursavelo.fr/ou-essayer/

Par chez moi, ce service prendra effet le 2 septembre à l’Intermarché de Metz – Vallières et vous ?